Permis 125

Publié le par beatrice

ÉQUIVALENCE 125 PERMIS B    
 
Formation obligatoire pour les nouveaux permis B souhaitant conduire une 125

A compter du 1er janvier 2007, les nouveaux titulaires du permis automobile (permis B) devront suivre une formation obligatoire de trois heures avant de pouvoir conduire une 125.

 
Paris - 3/1/2007. Restaurée en juillet 1996, l'équivalence permis B / 125 permettait à tout titulaire du permis auto depuis plus de deux ans de conduire une "motocyclette légère (125 cc maximum et limitée à 15 ch).

Dix ans après, face au boum spectaculaire du deux-roues en France (lire notre Dossier spécial) et à l'augmentation de l'accidentologie qui en découle mathématiquement, le gouvernement vient d'assortir cette équivalence d'une "formation obligatoire d'une durée minimale de trois heures", par un décret n°2006-1811 du 23 décembre 2006 publié au Journal officiel du 31 décembre 2006.

Calquée sur le stage pratique du Brevet de sécurité routière (BSR), cette formation a pour objectif de "sensibiliser [les motomobilistes, NDLR] à la spécificité de la conduite d'un deux-roues motorisé et aux risques qui y sont liés", car "en raison de l'absence de formation spécifique, ces conducteurs sont plus exposés au risque d'accident de la route pendant leurs premiers temps de conduite", estime le ministère des transports. L'obligation s'applique à tous les automobilistes qui auront obtenu leur permis de conduire de catégorie B à compter du 1er janvier 2007 et qui souhaiteraient conduire une 125 à partir du 1er janvier 2009.

"Cette décision résulte des propositions issues de la table ronde de mai 2004 avec les associations représentant les usagers de deux-roues motorisés, et de la concertation menée avec les organisations professionnelles représentant les établissements d?enseignement de la conduite", précise le ministère (lire Moto-Net du 26 mai 2004), ajoutant que "la formation pratique sera dispensée dans une école de conduite agréée ou une association agréée par un enseignant qualifié pour la conduite des deux-roues motorisés".

A l'issue de ce stage, une attestation de suivi sera délivrée par l'école de conduite. Le candidat devra alors se présenter à la préfecture pour faire inscrire sur son permis de conduire l'autorisation de conduire une 125.

Et gare à celui qui ne suivrait pas la formation et n'aurait pas la mention sur son permis : il sera passible d'une contravention de 135 euros (4ème classe) et d'un retrait de trois points sur son permis... "L'immobilisation du véhicule peut être prescrite et des peines complémentaires, comme la suspension du permis de conduire ou le suivi d'un stage de sensibilisation à la sécurité routière, peuvent être prononcées par le juge", ajoute la Sécurite routière

A BIENTOT.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article