MOTO GP 2008

Publié le par beatrice

derniere-nouvelle.gif 
 
 
Dernières places pour l'Intercontinental Circus !

Paris - 26/10/2007. Seuls Casey Stoner, Nicky Hayden et Valentino Rossi étaient déjà sous contrat pour la saison 2008 avec leurs teams respectifs (Ducati Marlboro, Honda Repsol et Yamaha Fiat). Mais pour le reste du plateau, un gigantesque jeu des chaises musicales s'est déroulé depuis cet été ! MotoGP 2008 : résumé des épisodes précédents...
En juillet 2007 déjà, bon nombre de transferts étaient conclus (lire Moto-Net.Com du 25 juillet 2007). Après cinq ans de bons et loyaux services chez Suzuki, John Hopkins signait chez Kawasaki pour deux ans tandis que son coéquipier Chris Vermeulen reste fidèle à sa GSV-R 800.

Parallèlement, Ducati officialisait la venue de Marco Melandri aux côtés de Casey Stoner, libérant ainsi une place chez Gresini Honda. Du côté de Yamaha, l'arrivée de Jorge Lorenzo créait les gros titres et semait le trouble quant à l'organisation des teams Fiat et Tech3...
Une semaine plus tard (lire Moto-Net.Com du 4 août 2007), la situation se compliquait pour Colin Edwards et surtout Sylvain Guintoli puisque James Toseland était annoncé au sein du Team d'Hervé Poncharal. L'arrivée du futur champion du monde de Superbike tendait à prouver que le team français serait équipé d'un matériel de pointe : M1 de dernière génération, gommes Michelin ou Bridgestone ?...
Mi-août, c'était au tour de Loris Capirossi d'officialiser son transfert de Ducati à Suzuki pour 2008, avec une option pour 2009 (lire Moto-Net.Com du 4 août 2007). Ben Spies, double champion en AMA Superbike était lui-aussi en lice mais ne disputera finalement pas la saison 2008.
Il existe néanmoins de fortes chances de voir l'américain effectuer quelques piges sur la Suz l'année prochaine. Déjà au lendemain du GP de Sepang, Ben aurait du effectuer ses premiers tours de roue en MotoGP. C'était sans compter sur les pluies diluviennes de Malaisie...
Chez les teams usine donc, deux guidons restait à pourvoir : une ZX-RR et une RC212V... Or tardant - par rapport aux autres équipes - à sélectionner leur second pilote pour 2008, les Ninjas ont fini par perdre Randy de Puniet ! Les verts engageront finalement Anthony West, remplaçant d'Olivier Jacque depuis la mi-saison 2007.
Fin août, le parisien et Lucio Cecchinello se félicitaient de se retrouver pour deux saisons en MotoGP, ayant obtenus de beaux résultats ensemble en 250 (lire Moto-Net.Com du 27 août 2007).
À peine trois semaines plus tard, une autre excellente nouvelle tombait dans le camp français : Sylvain Guintoli écarté par Edwards de Tech3, courra en 2008 sur une Ducati d'Antin ! Après avoir redouté le repli des troupes françaises de l'Intercontinental Circus (lire Moto-Net.Com du 7 août 2007), voilà que renaissent d'importants espoirs tricolores ! À surveiller de près l'an prochain sur Moto-Net.Com...
Puis, après la signature tardive de Pedrosa pour deux années supplémentaires au sein du team officiel Honda, deux pilotes de 250cc se réjouissaient d'accéder l'an prochain à la catégorie reine sur des Honda privés : De Angelis chez Gresini et Dovizioso chez JIR (lire Moto-Net.Com du 20 septembre 2007) !
Avec Lorenzo chez Yamaha, la lutte pour le titre de meilleur rookie de l'année 2008 risque d'être intéressante. Beaucoup plus que cette année 2007 : seul Guintoli figurait parmi les nouveaux venus ! Captivante également : la bataille entre manufacturiers, qui se poursuivra bien en 2008 !
Pas de manufacturier unique !
Facteur déterminant pour les uns et excuses plus où moins acceptables pour les autres. Quoiqu'il en soit le sujet est au cœur de toutes les polémiques et s'il est difficile de se prononcer quant à l'égalité de compétitivité des différents manufacturiers, certains n'hésitent pas à tailler dans le vif. Tour à tour le HRC, la Dorna puis Valentino Rossi ont fait savoir leur mécontentement de voir leur saison suspendue aux performances des pneus.
À Motegi, le vase déborde : Carmelo Ezpeleta invite "les acteurs du championnat à réfléchir à l'idée d'un manufacturier unique" pendant que Pedrosa et Rossi œuvrent à obtenir des enveloppes Bridgestone. La seule solution, d'après eux, pour contrer la domination de Stoner.
Une véritable bombe qui a provoqué l'émoi de tous et dont l'ampleur a fini par effrayer la Dorna elle-même : alors que la décision devait être entériné en Malaisie, le promoteur du MotoGP a finalement fait savoir qu'il faudrait patienter une semaine de plus, afin de régler quelques détails.
Or, aujourd'hui c'est officiel, 2008 se disputera avec différents manufacturiers ! "La Commission Grand Prix, composée de MM. Carmelo Ezpeleta (Dorna, Président), Claude Danis (FIM), Hervé Poncharal (IRTA) et Takanao Tsubouchi (MSMA), en présence de M. Paul Butler (Secrétaire de la réunion), a pris connaissance par M. Ezpeleta du retrait de la proposition de Dorna visant à introduire la règle du manufacturier unique pour 2008", annonçait hier la FIM.
"Des changements aux règlements actuels pour les pneus en MotoGP (nombre et utilisation des pneus) seront discutés lors d’une réunion extraordinaire de la Commission Grand Prix qui aura lieu à Valence le 3 novembre", conclue le communiqué de la fédé.
Des changements au règlement
Hervé Poncharal (Team manager de Tech 3 et président de l'IRTA) a déclaré à nos confrères d'Eurosport que la finalisation de l'accord était proche et Jean-Philippe Weber (Directeur sportif de Michelin) a même fait état d'une augmentation du capital pneumatique l'an prochain (40 slicks par week-end contre 31 cette année).
Mais si l'avenir s'éclaircit pour le Bibendum, Jean Philippe Weber ne cachait pas sa peine de voir son pilote numéro un partir à la concurrence : comme nos lecteurs le savent déjà, Valentino Rossi a largement fait connaître sa volonté de rouler en Bridgestone l'an prochain, faisant fi de cinq titres acquis avec la maison auvergnate et prenant le risque de perdre gros l'an prochain.
Car, si l'Italien compte sur la nouvelle maestria nippone, pour le relancer sur le devant de la scène, il s'expose aussi à la revanche de Michelin qui va puiser dans sa longue expérience en catégorie Reine pour fourbir ses armes cet hiver...
Rossi sur Bridge
Qui plus est, en cas de succès, qu'aura à répondre le célèbre n°46 aux critiques qu'il a lui-même formulées toute cette saison ? À savoir que les Bridgestone étaient invincibles et que cela faussait le spectacle et la concurrence ? Sportivement pourtant, Michelin déclarait "être triste de perdre un pilote du calibre de Valentino, mais ne pas pouvoir aller contre ses choix".
Des choix tactiques parfois dicté par l'appât du gain : en World Superbike, par exemple, il se dit que si Max Biaggi n'a pas re-signé chez Alstare pour 2008, c'est à cause de ses prétentions financières. L'empereur aurait-il joué la diva ? Toujours est-il que Francis Batta déclarait ne pas pouvoir répondre aux attentes du n°3 et lui souhaite bonne chance pour la suite : "Suzuki et Alstare remercient Max Biaggi pour ses efforts et ses résultats au terme de la saison 2007 et de sa contribution technique. Suzuki et Alstare voudraient souhaiter à Max Biaggi le meilleur pour l'avenir".
Et quel avenir pour le quadruple champion du monde 250 ?... Le MotoGP évidemment ! Au delà du récurent fantasme, une réalité : Fausto Gresini a bel et bien été en contact avec l'enfant terrible de la catégorie : "nous nous sommes parlés pour voir si Max était intéressé par une opportunité de ce genre et nous avons échangés quelques propos, avec l'idée de nous rencontrer rapidement", déclarait tout dernièrement le team manager italien.
Pourtant, tel un soufflet, la nouvelle va vite redescendre : le nouveau directeur sportif du HRC, Kosuke Yasutake, a rappelé à Sepang que Biaggi n'était plus le bienvenu chez le premier constructeur et que Gresini devait le garder à l'esprit avant de risquer de compromettre leur association.
Yasutake a d'ailleurs appuyé ses propos en soulignant que la politique de recrutement Honda s'axait autour de pilotes jeunes et/ou japonais... Message reçu pour le team manager d'Elias et de Melandri qui vient d'annoncer la signature de Shinya Nakano pour l'année prochaine !
Super Shinya chez Gresini
"Je suis heureux d'annoncer que Shinya Nakano portera les couleurs de l'équipe avec Alex de Angelis sur une Honda RC212V Bridgestone. Shinya est un pilote avec un grand potentiel, jusqu'ici seulement exprimé en partie. Nous croyons fortement en lui, tout comme le HRC et Bridgestone. Nous avons signé un contrat d'un an avec une option et nous commencerons à préparer la nouvelle saison juste après la course de Valence", déclare Fausto.
Une décision qui révèle aussi le vœu pieux d'Honda d'avoir "son" champion national sur une machine japonaise ... avec - cerise sur la gâteau - des pneus japonais !
Et cela n'a pas échappé à Shinya, bien content de mettre fin à une collaboration difficile avec son actuel team, mais surtout avec une Honda en Michelin. Tout comme son compatriote Makoto Tamada, il n'a jamais réussi la transition pneumatique et sa 16ème place le week-end dernier en est la parfaite illustration (lire Moto-Net.Com du 23 octobre 2007).
Une saison à oublier pour le sympathique n°56 qui croit cependant en l'avenir : "je connais Fausto, il était pilote avant de devenir directeur d'équipe et il a fait du bon travail avec Honda pendant de nombreuses années. Je serai heureux d'apprendre quelque chose de l'équipe et de travailler avec mon nouveau co-équipier Alex de Angelis. Je crois que nous pouvons avoir une belle saison ensemble. J'ai également hâte de retrouver les pneumatiques Bridgestone, car j'ai de bons souvenirs avec", note le Japonais.
Elias sur Ducati
L'arrivée de Shinya dans l'équipe signifie donc la fin de la collaboration avec Toni Elias. Mais le jeune Ibère a aussitôt rassuré ses fans et officialisé son arrivée chez Ducati ! "Le team Pramac - d'Antin alignera en 2008 deux jeunes pilotes motivés et compétitifs : Toni Elias et Sylvain Guintoli", se réjouit-on au sein du team espagnol.
Outre ceux de Biaggi, cela met définitivement fin aux espoirs d'Alex Barros, l'actuel titulaire de l'équipe satellite Ducati. Après une saison décevante, où selon lui, personne n'a jamais su régler correctement sa machine après son podium au Mugello devant Stoner, le brésilien parle désormais de prendre sa retraite...
Enfin, le suspens reste entier sur la composition du team de Kenny Roberts Senior... Après avoir menacé de quitter le MotoGP (lire Moto-Net.Com du 26 septembre 2007), le voilà en grande discussion avec Ducati pour essayer de s'octroyer le moteur champion du monde mais aussi avec Illmor qui a renvoyé Andrew Pitt développer son 4 cylindres en vue d'une possible collaboration entre les deux parties... Restez connectés !
 
 

650s_laverda.jpg

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article